14 janvier 2021

Neuchâtel, Salle des Pasteurs à 20h

« Brigitte Meyer »

Brigitte Meyer, piano

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

Douze variations K265 en do majeur sur « Ah ! vous dirai-je, maman »

Joseph Haydn (1732-1809)

Sonate en la bémol majeur Hob. XVI n° 46

Allegretto moderato

Adagio

Finale : Presto

Franz Schubert (1797-1828)

Sonate en si bémol majeur D. 960

Molto moderato

Andante sostenuto

Scherzo : Allegro vivace con delicatezza – Trio – Scherzo

Allegro ma non troppo – Presto

Dans la belle ambiance de la Salle des Pasteurs, la grande dame du piano Brigitte Meyer offrira

trois oeuvres majeures de son répertoire de prédilection.

Les douze Variations sur « Ah ! vous dirai-je, maman » de Wolfgang Amadeus Mozart furent composées à Vienne en 1781 ou 1782. A priori considérées comme un peu naïves parce que chacun en reconnaît le thème dès la troisième note, leur simplicité n’est qu’une habile apparence. En réalité, elles renferment d’innombrables facettes de l’immense génie de leur compositeur.

La sonate Hob. XVI/46 de Haydn appartient à la longue liste de pépites peu jouées du compositeur. Connu pour son espièglerie, Haydn en livre de larges bribes dans cette sonate. Une sublime oeuvre qui, sous les doigts de Brigitte Meyer, touche profondément tout en déridant le plus sérieux des auditeurs grâce aux élans d’humour de son compositeur.

La sonate D. 960 de Schubert se situe loin de l'attachement aux biens de ce monde, comme

si Schubert communiquait déjà d’au-delà de sa tombe. Mais il ne s’agit en rien d’un adieu ! Si Schubert avait compris qu’il ne ferait sans doute pas de vieux os, il ne se doutait pas que l’automne 1828 serait le dernier. La profondeur de cette troisième sonate n’empêche guère la

présence bienfaisante d’exubérance, d’humour et même d’une certaine joie de vivre. Un lien

entre les trois compositeurs et leur interprète de ce soir ?

Concert gratuit pour les enfants à 18h (durée 30 min env.)

14.01.2021_Meyer.jpg